Recyclages des mégots

Volmerange-les-mines : Recyclage des mégots en mobilier

Volmerange-les-Mines a rejoint les communes qui souhaitent voir disparaître les mégots jetés au sol. Surtout, elle a signé un partenariat avec la société shime, œuvrant dans le recyclage des mégots en mobilier urbain. Dix cendriers prévus à la collecte des mégots sont placés à des endroits stratégiques.

Recyclages des mégots

Ne plus trouver un mégot jonchant les trottoirs et autres espaces communaux, tel est le souhait de Maurice Lorentz, maire de Volmerange-les-Mines. « Même si je sais que cela est impossible, c’est l’objectif vers lequel il faut tendre. »

Cela passe d’abord par une prise de conscience des fumeurs. Aussi, la proximité avec le Luxembourg et le flot continu de véhicules ne facilite pas le travail.
Une campagne de ramassage de mégots organisée le 11 septembre 2021. C’est 6 000 mégots qui ont été collectés en l’espace de deux heures par quelques bénévoles du village. Un ramassage qui s’est fait avec la collaboration de la société Shime, basée à Laumesfeld, qui travaille au recyclage de ces mégots.

Recyclage des mégots en mobilier urbain…

Aujourd’hui, la municipalité s’engage avec détermination pour éradiquer ce fléau en signant un partenariat avec cette société de recyclage. Elle rejoint ainsi les communes d’Algrange, Fameck, Audun-le-Tiche, Hagondange et Bertrange.

Si la société shime gère la collecte des mégots dans les communes adhérentes, c’est dans les environs de Brest que le processus de recyclage s’effectue. Après séparation du tabac restant qui servira dans du compost et dépollution des matières filtrantes, ces dernières sont transformés en mobiliers urbains tels des bancs, des poubelles ou encore des cendriers.

C’est ainsi qu’à  Volmerange, on peut voir un banc au pied du monument aux morts, ainsi que dix cendriers placés à des endroits stratégiques.

Stéphane Herard et Stéphane Borzellino, les dirigeants de Shime, rappellent que ce mobilier s’adresse directement aux fumeurs en insistant sur la nocivité des mégots jetés au sol. L’Institut national de l’environnement industriel et des risques les a classés comme produits toxiques et dangereux.

 

Vous souhaitez devenir une commune Zéro Mégot ?

Pour en savoir plus : Nos offres RSE – Shime

ou contactez-nous ici !

Laisser un commentaire